Navigation – Plan du site
2015

Lisa Beck: The Middle of Everywhere: Works 1986-2015

Fanny Drugeon
Lisa Beck: The Middle of Everywhere: Works 1986-2015
Lisa Beck: The Middle of Everywhere: Works 1986-2015

Lyon : La Salle de bains ; Paris :Centre national des arts plastiques, 2015, 140p. ill. en noir et en coul. 30 x 21cm, fre/eng

Biogr.

ISBN : 9782954792200. _ 35,00 €

Textes de Samuel Gross, Robert Nickas, Caroline Soyez-Petithomme

Haut de page

Texte intégral

1Ce catalogue de l’exposition qui a eu lieu au centre d'art Circuit à Lausanne en 2015 donne un aperçu du travail de l’artiste américaine Lisa Beck. Les commissaires indépendants Bob Nickas (« série de coups d’œil, de longue durée, à perpétuité ») et Samuel Gross (« Des anfractuosités dans l’espace ») reviennent sur un travail et une artiste qu’ils connaissent bien, en pointant les mises en relation avec d’autres artistes –tous deux évoquent le lien avec l’ami Steven Parrino- ou d’autres cultures, de même que la constance du « langage visuel » de Lisa Beck. Ainsi, le premier développe la question de la vision, dans tous les sens du terme, de la vision hallucinogène au face à face avec la peinture, des images tantriques à la méditation. « Certes Lisa Beck est peintre, mais l’espace de ses œuvres est sans limite » (p. 128), insiste Samuel Gross, posant la question essentielle de l’espace négatif dans sa peinture, celle des interstices, d’une peinture en creux. Commissaire de l’exposition, Caroline Soyez-Petithomme (« De Endless à The Middle of Everywhere et inversement ») précise le propos de l’exposition et les choix qui ont été faits pour un tel projet. Elle introduit surtout plusieurs entrées dans la peinture de l’artiste, jeu des combinatoires, symétrie, effets d’optique.

2Le catalogue des œuvres constitue à lui seul un champ de réflexion, avec ses confrontations et ses allers-retours dans le parcours de l’artiste depuis le milieu des années 1980. Le pari de la complexe reproduction d’une peinture si subtile est en partie gagné, avec parfois des rendus de matière. Les vues en situation, comme Observatory (2013), donnent une idée de l’échelle. Tableaux, installations, intervention in situ, les recherches de l’artiste sont multiples jusqu’à la réelle mise en espace de la peinture, aux rangs de boules de verre suspendus, Window Pane 2012, ou au troublant Threshold de 2014. S’impose une pensée des cercles et des courbes, en cercle et en courbe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fanny Drugeon, « Lisa Beck: The Middle of Everywhere: Works 1986-2015 », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/21461

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org