Navigation – Plan du site
Livres et catalogues
Catalogues monographiques

Krijn de Koning

François Aubart
Référence(s) :

Krijn de Koning, Rotterdam : Veenman Publishers, 2007

Texte intégral

1Les œuvres de Krijn de Koning se formulent dans les espaces qu’elles investissent. Constituées la plupart du temps de modules géométriques colorés, elles y composent une autre architecture. Elles proposent ainsi une appréhension renouvelée, ou, pour le dire avec les mots de Sven Lütticken, l’un des auteurs sollicités pour cet ouvrage : « en règle générale, les structures de de Koning remettent en question leur site d’accueil ».

2Cette volonté de reformuler l’environnement qu’il travaille semble avoir guidé l’artiste dans la réalisation de ce beau catalogue monographique. Il va de soit que n’importe quel assemblage de feuilles reliées par leur gauche est traditionnellement subordonné à une lecture successive et linéaire. Et c’est bien cette caractéristique que de Koning martyrise dans les 222 pages d’images et 44 pages d’index qui composent la majeure partie de cet ouvrage. La première partie comporte un matériau visuel hétéroclite : des vues d’installations, mais aussi des maquettes et des plans préparatifs ainsi que des photographies prises par l’artiste dans différentes parties du monde. Ces dernières ne font pas à proprement partie de son corpus d’œuvres, mais s’apparentent plus à une sorte de collecte de motifs, source d’inspiration pour de Koning. Elles n’en éclairent pas moins son travail, certaines pouvant même laisser penser qu’elles sont l’une de ses réalisations.

3Tous ces éléments se succèdent selon des rapports formels qui nous font passer d’un type de document à un autre. On est ici bien éloigné des regroupements rationalisés selon les habituels critères chronologiques ou typologiques. Dans l’index, on trouve évidemment les légendes de chacune des images, mais également, lorsqu’il s’agit de projets de de Koning, une courte description de l’œuvre, de son contexte et de ce qu’aucune image bidimensionnelle ne peut décrire : l’expérimentation en contexte de ce travail. Eventuellement, si au même projet correspond une autre illustration, un numéro nous renvoie vers la page qui y correspond, souvent bien éloignée de celle d’où l’on vient. Ainsi, rapidement la manipulation du livre nous ouvre la voie d’un cheminement sinueux au travers de ses pages. Cet arpentage se fait au détriment d’une appréhension globale de chacune des œuvres, celles-ci étant documentées par des vues souvent fragmentaires, des dessins ou des maquettes. Krijn de Koning joue justement avec ces limites inhérentes à tout catalogue monographique. Plutôt que de nous livrer une documentation naturellement inopérante, il préfère nous convier à une autre forme d’expérimentation de son œuvre. Celle-ci passe par la multiplication d’éléments fragmentaires, mais dont la mise en commun révèle une sensibilité particulière. C’est finalement la seule façon dont cette œuvre puisse se développer dans un livre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Aubart, « Krijn de Koning », Critique d’art [En ligne], 32 | Automne 2008, mis en ligne le 01 février 2012, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/957

Haut de page

Auteur

François Aubart

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org