Navigation – Plan du site
Livres et catalogues
Livres par auteur

Aleksandr Lavrentiev. Rodtchenko et le groupe Octobre

Bruno Elisabeth
Référence(s) :

Lavrentiev, Aleksandr. Rodtchenko et le groupe Octobre, Paris : Hazan, 2006

Texte intégral

1Une invitation à révolutionner notre pensée visuelle, à envisager la photographie de tous points de vue à l’exception de celui du nombril : tel fut le credo d’Alexandre Rodtchenko. A partir de 1921, il fut l’un des initiateurs du photomontage en Russie. En 1924 la photographie s’impose dans sa production, d’abord grâce à une encombrante chambre puis grâce au Leica, appareil qui révolutionna le reportage photographique. Sa production prend les traits de portraits de ses amis et relations, d’architectures et de paysages urbains, de natures mortes. Avec des points de vues en plongée, en contre-plongée ou en diagonale, il s’impose comme un maître du changement de perspective. Ses photographies sont pour lui « non-objectives » et « compositionnelles ». Au-delà de la figuration mimétique ou analogique, elles s’inscrivent en opposition avec l’esthétique convenue. La composition, si savamment travaillée, est une mise en ordre en fonction du sens, l’artiste manifeste des intentions organisatrices et transformatrices. Pour lui l’organisation de la vie d’un homme est une composition, une composition comme une convocation du sens. La création artistique est ici assimilée à un point de déchiffrage de la cohérence des choses. Philippe Sers dans sa brillante introduction nous invite à relire Rodtchenko. Il décèle chez ce photographe virtuose un œil absolu, comparable à l’oreille absolue de certains musiciens, rompu à une gymnastique de l’œil et du geste. Nous découvrons ou redécouvrons en Rodtchenko un témoin qui vérifie ce dont il témoigne. Ses clichés accueillent l’instant dans toute sa plénitude, l’occasion devient « présent absolu ». Ils sont une traque du hasard, tout en considérant que le hasard est une provocation du sens. La démarche de Rodtchenko a quelque chose de pédagogique, elle nous confronte à de nouveaux rapports au monde. Ces photographies sont une rencontre, un choc entre nos attentes et la réponse qui y est apportée.

2Au-delà du seul Rodtchenko, le propos de cet ouvrage s’attache au travail du groupe Octobre. Ce cercle de photographes soviétiques, composé notamment de Boris Ignatovitch, Eleazar Langmann, Arkady Shishkin ou Abram Shterenberg s’affirme par un esprit expérimental. Sa vision moderniste du monde, en cette fin des années 1920, marque par son dynamisme et sa nouveauté. Les clichés du groupe imposent les très gros plans, la recherche de points de vues inédits et les détails techniques. Ces partis pris mettent en valeur la construction de l’espace à travers le rythme de géométries fortes et de compositions épurées. La photographie représente pour ses membres l’un des moyens les plus modernes d’influencer les masses. Ils affirment être « pour une photographie matérialiste révolutionnaire, socialement responsable et techniquement préparée… ». Dans ces images la communication passe du savoir au pouvoir. Les thèmes chers au groupe insistent sur la dimension sociale et mettent en avant les nouveautés apportées par le jeune régime soviétique : l’industrie, les fermes collectives, les nouveaux modes d’organisation du travail. Aleksandr Lavrentiev dans les deux textes qui constituent le cœur de cet ouvrage revient sur la collaboration de Rodtchenko au groupe Octobre et commente son histoire à travers témoignages et documents. Le tout s’appuie sur plusieurs centaines de photographies réunies en neuf grands thèmes chers à Rodtchenko et au groupe Octobre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Elisabeth, « Aleksandr Lavrentiev. Rodtchenko et le groupe Octobre », Critique d’art [En ligne], 29 | Printemps 2007, mis en ligne le 31 janvier 2012, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/875

Haut de page

Auteur

Bruno Elisabeth

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d'art

Haut de page
  • Revues.org