Navigation – Plan du site
2012

Alexandre Castant, Logique de la mappemonde : note sur l’espace (pourquoi méditerranéen ?)

Sophie Orlando
Alexandre Castant, Logique de la mappemonde : note sur l’espace (pourquoi méditerranéen ?)

Trézélan : Filigranes, 2012, 55p. ill. en noir et en coul. 24 x 17cm

Bibliogr. Filmogr.

ISBN : 9782350462516. _ 15,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Alexandre Castant se joue de son lecteur en lui exposant tout d’abord des définitions possibles du paysage ou en feignant d’en chercher les origines. L’attraction du paysage est ici éclairée par une tension entre la culture et le monde des perceptions. La logique déambulatoire de cet essai de trente pages n’est donc pas celle d’une démonstration didactique comme l’insinuerait le sommaire, mais au contraire celle du fragment et de sa traversée : « Prolégomènes à une esthétique du paysage » (p. 6), « Stylistique du paysage méditerranéen (images) » (p. 13), « Représentation (par excès) du décor méditerranéen » (p. 20), « Le Paysage comme médium » (p. 23), « Des Paysages sonores (Méditerranée, passage des signes) » (p. 25). Ces propositions de découpes ont pour vertu d’unir des références a priori peu amène aux rapprochements, notamment issues des sciences sociales et de la littérature. Grâce à cette transdisciplinarité se tisse une micro-analyse d’œuvres poétiques, cinématographiques, photographiques par une écriture du milieu pour reprendre les mots d’Augustin Berque, autrement dit, une écriture du rapport, issu de l’homme à son environnement.

2Ulysse expérimente une logique de la sensation, et traverse Barcelone, Rome, Alexandrie, les textes de Roland Barthes à la main, afin d’accéder à la relation du texte à l’image, véritable sujet ou véritable espace interrogé par Alexandre Castant.

3A la question du « pourquoi méditerranéen » de cet espace, mentionné justement entre parenthèses et dans le sous-titre, l’auteur répond par une intensité de lumière, des couleurs étales et par le son de Jean-Luc Godard, ou d’Abbas Kiarostami, un régime esthétique fonctionnant par affinités et échos, appels et renvois, déconstruits et rassemblés par « un nomadisme signifiant ».

4Une exposition, conçue par Stéphane Doré, Nicolas Hérubel et Didier Mencoboni, fera suite à ce texte et sera présentée à la Box de l’école nationale supérieure d’art de Bourges en 2013.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sophie Orlando, «  Alexandre Castant, Logique de la mappemonde : note sur l’espace (pourquoi méditerranéen ?) », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 juin 2014, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/8203

Haut de page

Auteur

Sophie Orlando

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d'art

Haut de page
  • Revues.org