Navigation – Plan du site
2012

Marc Bédarida, Fernand Pouillon

Claude Massu
Marc Bédarida, Fernand Pouillon

Paris : Ed. du Patrimoine, 2012, 208p. ill. en noir et en coul. 21 x 17cm, (Carnets d’architectes)

Bibliogr. Biogr.

ISBN : 9782757702185. _ 20,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Dans une introduction judicieusement intitulée le « Savonarole de l’architecture » (p. 29-54), Marc Bédarida souligne les différentes facettes de l’architecte à la personnalité flamboyante que fut Fernand Pouillon (1912-1986). Il y étudie sa formation, ses rapports à la profession et aux maîtres d’ouvrage, son talent d’auteur des ouvrages Les Pierres sauvages (1964) et Mémoires d’un architecte (1968), mais aussi ses relations tendues avec la critique (Fernand Pouillon eut maille à partir avec les rédacteurs de la revue L’Architecture d‘aujourd’hui).

2Marc Bédarida n’a retenu que les œuvres construites, ou projetées, en France et dans les territoires autrefois sous administration française, en ayant soin de ne pas limiter son analyse à Marseille et Alger.

3L’étude est organisée selon un découpage typologique : « immeubles » (p. 55-72), « maisons » (p. 73-89), « grandes opérations de logements » (p. 91-115), « industries et halls » (p. 117-131), « équipements » (p. 133-147), « rénovation, restauration » (p. 149-161), « fronts de mer » (p. 163-181), « urbanisme » (p. 183-191). Chaque rubrique est précédée d’une mise en perspective historique axée sur la commande, le parti pris architectural et l’aspect esthétique, suivie d’un cahier d’illustrations souvent puisées dans les sources de l’époque. Il en ressort la qualité et l’abondance des réalisations, ainsi que la prédilection pour la pierre de taille au détriment du béton omniprésent dans l’après-guerre.

4Cette monographie, dont l’iconographie est dans l’ensemble remarquable, constitue non seulement une excellente introduction à l’œuvre de Fernand Pouillon, mais elle apporte également des informations inédites à partir de la consultation de sources nouvelles. Elle participe de la reconnaissance historique dont bénéficie à juste titre l’œuvre de Fernand Pouillon depuis la fin des années 1980.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claude Massu, «  Marc Bédarida, Fernand Pouillon », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 juin 2014, consulté le 22 juin 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/8191

Haut de page

Auteur

Claude Massu

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d'art

Haut de page
  • Revues.org