Navigation – Plan du site
Éditorial

« Un moment réflexif » dans le milieu de l’art

Thomas Boutoux

Texte intégral

1Depuis quelques années en France, une poignée de nouveaux éditeurs publie des livres, mais aussi des revues, qui font —ou devraient faire— réfléchir le milieu de l’art. Il s’agit de maisons d’éditions indépendantes, de petite taille, comme les Editions Amsterdam (créées en 2004 par Jérôme Vidal), Les Prairies Ordinaires (créées en 2005 par Rémy Toulouse), Les Arènes (créées en 1997 par Laurent Beccaria), les éditions du Croquant (créées en 2002 par Alain Oriot), Demopolis (créées en 2007 par Laurent Hebenstreit), Aux Lieux d’être (créées en 2005 par Marie Boyadjoglou), ou encore Agone, maison installée à Marseille (créée en 1999 par Thierry Discepolo), mais aussi de quelques nouveaux labels au sein de grands groupes d’édition, tels que « Climats », dirigé par Frédéric Joly anciennement maison indépendante et devenue un département de Flammarion depuis 2005, ou « Zones », label créé en 2007 par Hugues Jallon à La Découverte (groupe Editis). Toutes ces initiatives ont en commun de publier des essais incisifs, relevant principalement des sciences sociales, mais sans limitation ou spécialisation disciplinaire, ni sectarisme théorique.

  • 1 Balakrishnan, Gopal. L’Ennemi : un portrait intellectuel de Carl Schmitt (Trad. de Diane Meur), Par (...)
  • 2 Spivak, Gayatri Chakravorty. Les Subalternes peuvent-elles parler ? (Trad. de Jérôme Vidal), Paris  (...)
  • 3 Brown, Wendy. Les Habits neufs de la politique, Paris : Les Prairies ordinaires, 2007
  • 4 Butler, Judith. Le Pouvoir des mots : politique du performatif (Trad. de Charlotte Nordmann), Paris (...)
  • 5 Hall, Stuart. Identités et cultures : politiques des cultural studies (Trad. de Christophe Jacquet) (...)
  • 6 Hebdige, Dick. Sous-culture : le sens du style, Paris : Zones, 2008
  • 7 Lasch, Christopher. La Révolte des élites et la trahison de la démocratie, Paris : Climats, 1996, ( (...)
  • 8 Davis, Mike. Le Stade Dubaï du capitalisme, Paris : Les Prairies ordinaires, 2007
  • 9 Davis, Mike. Petite histoire de la voiture piégée, Paris : Zones, 2007
  • 10 Jameson, Fredric. La Totalité comme complot, Paris : Les Prairies ordinaires, 2007
  • 11 Harvey, David. Géographie de la domination, Paris : Les Prairies ordinaires, 2008
  • 12 Moretti, Franco. Graphes, cartes et arbres, Paris : Les Prairies ordinaires, 2008
  • 13 Zizek, Slavoj. La Subjectivité à venir, Paris : Climats, 2004, (Sisyphe)
    Zizek, Slavoj. Que veut l’E (...)
  • 14 Zizek, Slavoj. Lacrimae rerum : essais sur Kieslowski, Hitchcock, Takovski, Lynch et quelques autre (...)
  • 15 Chomsky, Noam ; Hermann, Edward. La Fabrication du consentement ; l’économie politique des médias d (...)
  • 16 Zinn, Howard. Une histoire populaire des États-Unis : de 1492 à nos jours (Trad. de Frédérique Cott (...)
  • 17 Wallerstein, Immanuel. L’Universalisme européen : de la colonisation au droit d’ingérence, Paris : (...)

2Elles privilégient ainsi la diversité de la pensée critique et théorique contemporaine tout en menant, pour beaucoup d’entre elles, un double de travail. D’une part, elles éditent les travaux de jeunes chercheurs ou disons, plutôt, de jeunes auteurs, car l’inscription dans le champ universitaire ne représente pas une condition ou une valeur ajoutée en soi pour ces nouveaux éditeurs. D’autre part, elles assurent la traduction et l’introduction critique en France de théoriciens étrangers, souvent issus du domaine anglo-saxon, et représentants de courants de recherches encore largement méconnus ici. Il s’agit par exemple des études postcoloniales (Gopal Balakrishnan1 et Gayatri Chakravorty Spivak2 par Amsterdam), féministes (Wendy Brown3 chez Les Prairies Ordinaires, ou Judith Butler4 par Amsterdam), ou des cultural studies britanniques (Stuart Hall5 par Amsterdam, Dick Hebdige6 chez Zones, Christopher Lasch7 par Climats) ; auxquels il conviendrait d’ajouter les noms de nombreux autres penseurs critiques et chercheurs exigeants et engagés tels que Mike Davis (chez Les Prairies Ordinaires8 et Zones9), Frederic Jameson10, David Harvey11, Franco Moretti12 (Les Prairies Ordinaires), Slavoj Zizek (par Climats13 et Amsterdam14), Noam Chomsky15 et Howard Zinn16 (par Agone), Immanuel Wallerstein17 (par Demopolis).

Editions Amsterdam
31 rue du Faubourg du Temple
75014 Paris
www.editionsamsterdam.fr
La Revue Internationale des livres et des idées
www.revuedeslivres.net (le site)
www.revuedeslivres.blogspot.com (le blog)

Les Prairies ordinaires
206 boulevard Voltaire
75011 Paris
www.lesprairiesordinaires.fr

Les Arènes
3 rue Rollin
75005 Paris
www.arenes.fr

Les Editions du Croquant
Broissieux
73340 Bellecombre-en-Bauges
www.atheles.org/editionsducroquant

Demopolis
24 rue du Champ de l’Alouette
75013 Paris
www.demopolis.fr

Aux Lieux d’être
32 boulevard Paul-Vaillant-Couturier
93100 Montreuil
www.auxlieuxdetre.com

Editions Agone
Revue Agone
BP 70072
13192 Marseille Cedex 20
www.atheles.org/agone

Editions Zones
9 bis rue Abel-Hovelacque
75013 Paris
www.editions-zones.fr

Climats
Editions Flammarion
87 quai Panhard et Levassor
75647 Paris Cedex 13
www.editions.flammarion.com/editeurs/?climats

3En disant que ces éditeurs font —ou devraient faire— réfléchir le milieu de l’art, on pense bien sûr à la façon dont toutes ces publications contribuent —ou peuvent contribuer— à irriguer le travail et les pratiques des acteurs du monde de l’art (artistes, critiques, commissaires d’expositions, éditeurs, etc.) qui partagent avec la recherche en sciences sociales un même projet de connaissance, un même souci de rendre intelligible le réel, de produire un savoir neuf, de penser autrement, d’échapper au poids des traditions accumulées et aux catégories reçues.

4Mais pas seulement. Car peut être davantage encore que la (formidable) matière à réflexion proposée par cette nouvelle génération d’éditeurs au travers des livres qu’elle publie, c’est la façon dont elle conçoit la fonction sociale du métier d’éditeur, et dont elle en fait un usage décidé, qui est susceptible d’inspirer un moment réflexif dans le milieu de l’art, nous invitant à réexaminer les opérations qui font le quotidien de nos propres pratiques, les notions qui les engagent ou les orientent.

5Au moins deux entreprises éditoriales, nées dans le courant des années 1990, ont encouragé cette nouvelle génération d’éditeurs à prendre la mesure de ce qui pouvait —ou devait— être fait dans le champ de l’édition en sciences sociales en France. La première c’est, bien sûr, Raisons d’agir, la maison créée en 1996 par Pierre Bourdieu comme un projet collectif de « militantisme scientifique », qui réinventa la forme de l’essai d’intervention dans le débat public, court et à bas prix. Le succès inouï des deux premiers titres publiés, Sur la télévision de Bourdieu lui-même, et les Nouveaux chiens de garde par Serge Halimi, qui se vendirent respectivement à 95 000 et 130 000 exemplaires, permit de mieux identifier le lectorat possible pour des ouvrages associant rigueur d’analyse et engagement politique, au-delà du public universitaire. La seconde influence a été celle exercée par Eric Hazan, le fondateur des Editions La Fabrique. Après avoir été chirurgien en Algérie et en Palestine, Hazan repris de son père les rênes des éditions d’art Hazan au début des années 1980 jusqu’au rachat de la maison par le groupe Hachette, qui provoqua son départ de l’entreprise familiale et la création d’une petite structure d’édition, animée par un collectif de chercheurs mais comptant seulement deux salariés et affirmant une politique d’indépendance éditoriale. C’est à la Fabrique, que Jacques Rancière publia Aux Bords du Politique en 1998, démontrant (comme Jacques Bouveresse avec les éditions Agone) qu’un philosophe reconnu pouvait encore aujourd’hui trouver un intérêt à confier un de ses livres à un éditeur sans réelle puissance de diffusion ou de promotion. C’est également La Fabrique qui publia le livre qui a marqué sans doute le plus fortement la nouvelle génération d’éditeurs français : L’Edition sans éditeurs (1999), dans lequel l’éditeur franco-américain André Schiffrin, dénonçait les phénomènes de concentration dans l’édition, la diffusion et la distribution, les rapports entre culture et libéralisme économique, et rappelait l’importance du métier d’éditeur dans la vie intellectuelle et citoyenne.

6Qu’il s’agisse de la politique éditoriale des Prairies ordinaires, que Remy Toulouse, son fondateur, décrit comme une « zone d’intersection entre le travail théorique des sciences humaines (au sens large) et le combat politique ou culturel, dans l’université ou du côté des mondes artistique, contre-culturels… » ou du projet de la Revue Internationale des Livres et des Idées lancée par les Editions Amsterdam à l’automne dernier (et dont le premier numéro était d’ailleurs dédié à André Schiffrin), qui s’attache à travers de longues recensions critiques à mettre « en évidence la dimension politique des savoirs et des idées », ce dont il est question dans les pratiques de ces nouveaux éditeurs, c’est, pour reprendre le titre du livre de Jérôme Vidal, de créer les conditions pour « lire et penser ensemble », en associant tous les acteurs du monde du livre, éditeurs, lecteurs, distributeurs, libraires, pour mieux redéfinir l’espace de la lecture, comme un espace social et politique puissant, doté de fortes capacités de perturbation.

Haut de page

Notes

1 Balakrishnan, Gopal. L’Ennemi : un portrait intellectuel de Carl Schmitt (Trad. de Diane Meur), Paris : Amsterdam, 2006

2 Spivak, Gayatri Chakravorty. Les Subalternes peuvent-elles parler ? (Trad. de Jérôme Vidal), Paris : Amsterdam, 2008

3 Brown, Wendy. Les Habits neufs de la politique, Paris : Les Prairies ordinaires, 2007

4 Butler, Judith. Le Pouvoir des mots : politique du performatif (Trad. de Charlotte Nordmann), Paris : Amsterdam, 2004
Butler, Judith. Humain, inhumain : le travail critique des normes. Entretiens (Trad. de Jérôme Vidal et Christine Vivier), Paris : Amsterdam, 2005
Butler, Judith. Vie précaire : les pouvoirs du deuil et de la violence après le 11 septembre 2001 (Trad. de Jérôme Rosanvallon et Jérôme Vidal), Paris : Amsterdam, 2005
Butler, Judith. Défaire le genre (Trad. de Maxime Cervulle), Paris : Amsterdam, 2006

5 Hall, Stuart. Identités et cultures : politiques des cultural studies (Trad. de Christophe Jacquet). Paris : Amsterdam, 2007

6 Hebdige, Dick. Sous-culture : le sens du style, Paris : Zones, 2008

7 Lasch, Christopher. La Révolte des élites et la trahison de la démocratie, Paris : Climats, 1996, (Sisyphe)
Lasch, Christopher. La Culture du narcissisme, Paris : Climats, 2000, (Sisyphe)
Lasch, Christopher. Culture de masse ou culture populaire ?, Paris : Climats, 2001, (Sisyphe)
Lasch, Christopher. Le Seul et vrai Paradis, Paris : Climats, 2002, (Sisyphe)
Lasch, Christopher. Les Femmes et la vie ordinaire, Paris : Climats, 2006, (Essais)
Lasch, Christopher. Le Moi assiégé, Paris : Climats, 2008

8 Davis, Mike. Le Stade Dubaï du capitalisme, Paris : Les Prairies ordinaires, 2007

9 Davis, Mike. Petite histoire de la voiture piégée, Paris : Zones, 2007

10 Jameson, Fredric. La Totalité comme complot, Paris : Les Prairies ordinaires, 2007

11 Harvey, David. Géographie de la domination, Paris : Les Prairies ordinaires, 2008

12 Moretti, Franco. Graphes, cartes et arbres, Paris : Les Prairies ordinaires, 2008

13 Zizek, Slavoj. La Subjectivité à venir, Paris : Climats, 2004, (Sisyphe)
Zizek, Slavoj. Que veut l’Europe ?, Paris : Climats, 2005, (Sisyphe/ Essais)
Zizek, Slavoj. Irak, Paris : Climats, 2005, (Sisyphe)
Zizek, Slavoj. Plaidoyer en faveur de l’intolérance, Paris : Climats, 2007, (Sciences humaines)

14 Zizek, Slavoj. Lacrimae rerum : essais sur Kieslowski, Hitchcock, Takovski, Lynch et quelques autres (Trad. de Christine Vivier), Paris : Amsterdam, 2004
Zizek, Slavoj. Vous avez dit totalitarisme ? Cinq interventions sur les (més)usages d’une notion (Trad. de D. Moreau et Jérôme Vidal), Paris : Amsterdam, 2004

15 Chomsky, Noam ; Hermann, Edward. La Fabrication du consentement ; l’économie politique des médias de masse, Marseille : Agone, 2003

16 Zinn, Howard. Une histoire populaire des États-Unis : de 1492 à nos jours (Trad. de Frédérique Cotton), Agone, 2002

17 Wallerstein, Immanuel. L’Universalisme européen : de la colonisation au droit d’ingérence, Paris : Demopolis, 2008

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thomas Boutoux, « « Un moment réflexif » dans le milieu de l’art », Critique d’art [En ligne], 31 | Printemps 2008, mis en ligne le 30 janvier 2012, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/670

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d'art

Haut de page
  • Revues.org