Navigation – Plan du site
Livres par auteur

Gordon Matta-Clark. Entretiens

Roula Matar-Perret
Référence(s) :

Matta-Clark, Gordon. Entretiens, Paris : Lutanie : Centre national des arts plastiques, 2011

Texte intégral

  • 1 La publication de la thèse que lui consacre Pamela Lee, Object to be Destroyed. The work of Gordon (...)
  • 2 Contrairement à ce qui est annoncé dans la courte introduction, deux de ces entretiens étaient déjà (...)

1Si la fascination pour Gordon Matta-Clark ne s’est pas démentie depuis sa mort prématurée en 1978 à l’âge de 35 ans, les publications consacrées à ses travaux connaissent une réelle effervescence depuis le début des années 20001 en étant principalement disponibles en langue anglaise. C’est pourquoi il faut saluer la parution de cet ouvrage : il réunit tous les entretiens accordés par Matta-Clark entre 1974 et 1978, traduits pour la plupart pour la première fois en langue française2.

  • 3 Ce que montrent par ailleurs les corrections apportées aux épreuves de cet entretien (documents con (...)

2Organisés chronologiquement, ces six entretiens ont le plus souvent été entrepris à l’occasion de spectaculaires découpes architecturales, telle Splitting –maison de banlieue américaine fendue en deux, dont l’image (la seule du livre) orne la couverture– qui est aussi le sujet de la première entrevue avec Liza Béar (parue dans Avalanche en décembre 1974). Suivent deux discussions radiophoniques, diffusées sur deux emblèmes de la contre-culture (respectivement sur KPFA et WBAI-FM), réalisées par L. Béar en mars 1976 ; l’une porte sur l’élaboration de Pier 52, l’autre discute du « dilemme » auquel est confronté l’artiste –l’ancrage de la découpe dans son contexte rendant son « déplacement » dans une galerie et son exposition impossibles. Le quatrième entretien par Donald Wall (publié dans Arts Magazine en mai 1976) est central ; les propos de Matta-Clark laissent transparaître l’intention et la construction d’un discours3 qui forge sa position. Son importante intervention à Anvers, Office Baroque, est l’objet de lacinquième discussion avec Jane Crawford, datée de septembre 1977 (parue dans le catalogue de l’exposition Gordon Matta-Clark qui s’est tenue au Centre Culturel International). Enfin, la dernière entrevue, organisée par Judith Russi Kirshner le 13 février 1978 à l’occasion de Circus au Musée d’art contemporain de Chicago, manifeste une nouvelle étape ; s’y révèle une progression de la découpe et de sa définition que viennent préciser des notions complexes comme le « volume dynamique » ou le « projectile ».

3S’il est difficile de résumer ici la diversité des propos de Matta-Clark, on peut en relever deux perspectives importantes. D’une part, ses réponses insistent sur l’indissociabilité du geste, de son contexte et de ses conséquences spatiales ; ce qui devrait infléchir quelques discours dominants attachés au seul aspect du geste. D’autre part, les travaux parallèles, qui accompagnent ses dissections, méritent d’être intégrés à l’analyse ; leurs apports se situent dans le dialogue qui fait fi de la classification (par médium) établie par son historiographie.

4Ces entretiens constituent des sources incontournables, et leur traduction attendue ne peut qu’ouvrir des pistes d’études. On regrettera toutefois l’absence d’un appareil de notes qui aurait souligné et explicité les nombreux jeux de mots de Matta-Clark. Car dans sa « façon de dyslexique », il a souvent usé de contractions et associations de termes, comme l’expression « abstractive process » ici traduite par « processus abstrait » alors qu’elle se réfère au processus complexe de l’extraction, ou la notion de « Non.u.mental » qui, maintenue telle entre guillemets, n’exprime plus le sens contenu dans sa sonorité anglaise. Plus généralement, ces précisions auraient permis d’éviter un lissage des propos, aussi révélé par quelques effacements.

Haut de page

Notes

1 La publication de la thèse que lui consacre Pamela Lee, Object to be Destroyed. The work of Gordon Matta-Clark, (Cambridge, Massachusetts, London : MIT Press, 2000) ouvre cet ensemble, dans lequel il faut signaler la parution de certains écrits et documents d’archives dans le catalogue Gordon Matta-Clark. Works and Collected Writings, Gloria Moure ed., Barcelone : Ediciones Poligrafa ; Madrid : Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, 2006.

2 Contrairement à ce qui est annoncé dans la courte introduction, deux de ces entretiens étaient déjà disponibles en français - « Gordon Matta-Clark... Splitting » par Liza Bear et « Entrevue Gordon Matta-Clark » avec Judith Russi Kirshner - dans le catalogue Gordon Matta-Clark, sous la dir. de Corinne Diserens, Marseille : Musées ; Valence : Institut Valencià d’art Modern - Centre Julio González, 1992, p. 203-209 et p. 313-325.

3 Ce que montrent par ailleurs les corrections apportées aux épreuves de cet entretien (documents conservés dans ses archives, en dépôt au Centre Canadien d’Architecture, dossier PHCON 2002 : 0018 : 001).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Roula Matar-Perret, « Gordon Matta-Clark. Entretiens », Critique d’art [En ligne], 39 | Printemps 2012, mis en ligne le 01 avril 2013, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/2608

Haut de page

Auteur

Roula Matar-Perret

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d'art

Haut de page
  • Revues.org