Navigation – Plan du site
Notes de lecture
Livres par auteur

Sylvie Clidière, Alix de Morant. Extérieur danse : essai sur la danse dans l’espace public

Céline Roux
Référence(s) :

Clidière, Sylvie ; Morant, Alix de. Extérieur danse : essai sur la danse dans l’espace public, Montpellier : L’Entretemps ; Paris : Hors les murs, 2009, (Carnets de rue)

Texte intégral

1Cet ouvrage a le mérite de livrer un état des lieux des pratiques dansées dans l’espace public convoquant les « arts de la rue » et des artistes chorégraphiques activant des œuvres pour l’extérieur sans que ce soit le lieu exclusif d’inscription de leur geste artistique. Les auteurs ne tendent pas à une typologie exhaustive ou à un recensement des pratiques, elles partagent ce qu’elles nomment « notre expérience de spectatrices » dans une perspective phénoménologique.

2Conjointement elles s’intéressent aux artistes créant dans et pour l’espace public et aux commandes et formats insufflés par nombre de festivals et de programmateurs, autant de nouveaux espaces de visibilité de la danse. Elles concentrent leur étude sur le paysage français comme terrain d’investissement de cette approche du quotidien urbain, paysager, architectural…

3L’ouvrage se décline en thématiques travaillant les questions de l’expérience extérieure, de l’identité des lieux, de la capacité des danseurs à investir des espaces spécifiques, du rapport au patrimoine et des dialogues avec l’image numérique. Si cette circulation de lecture permet de découvrir une abondance d’artistes et de projets polymorphes, nous pouvons regretter que parfois l’artiste ne soit cité que pour un projet spécifique sans que celui-ci soit recontextualisé dans sa pratique. Cela est d’autant plus regrettable que nombre des artistes nommés sont d’une nouvelle génération et que peu d’ouvrages abordent leurs pratiques. De même, la tentative de contextualisation historique de la mise en relation entre espace public et expérimentations dansées reste très éloignée du contexte français en convoquant les avant-gardes des années 1920, le butô ou encore la Postmodern Dance américaine. Il aurait été plus inédit de construire une histoire de ces pratiques dans le paysage français en s’attachant à mettre en dialogue les arts de la rue et les expériences peu historicisées de la danse contemporaine française comme celle du Four Solaire. Le texte a parfois cette tendance à tisser de grandes lignes tout en citant quantité d’artistes, de références, de pratiques et de lieux, ce qui a pour conséquence de noyer le lecteur néophyte passionné de danse et de ne pas engager un processus réflexif plus poussé pour le lecteur averti. Malgré cela, et c’est sa qualité, l’ouvrage permet de découvrir des projets artistiques —souvent éphémères donc n’ayant pas une grande visibilité— et les auteurs ont été attentives pour cela à enrichir l’ouvrage de nombreuses photographies et d’un DVD qui permettent de rendre compte de ces projets dans le ici et maintenant. De même, sans véritablement la nommer, l’ouvrage interroge et expose cette distinction prégnante entre les arts de la rue et l’art chorégraphique, qui offrent, depuis leurs pratiques, des préhensions singulières du geste dans l’espace, des inscriptions spécifiques du corps dans le lieu investi et des enjeux de représentation très éloignés les uns des autres.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Céline Roux, « Sylvie Clidière, Alix de Morant. Extérieur danse : essai sur la danse dans l’espace public », Critique d’art [En ligne], 35 | Printemps 2010, mis en ligne le 29 mars 2012, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/2518

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org