Navigation – Plan du site
Catalogues collectifs

Donai yanen ! = Et maintenant : la création contemporaine au Japon

Muriel Caron
Référence(s) :

Donai yanen ! = Et maintenant : la création contemporaine au Japon, Paris : Ecole nationale supérieure des beaux-arts, 1998

Texte intégral

1Eric Mézil, commissaire de l’exposition Donai yanen ! Et maintenant !, rassemblant trente jeunes artistes japonais, inscrit sa position de “homard parmi les crabes” (titre de sa contribution emprunté à Jean Genet) dans la lignée des relations culturelles franco-japonaises que les deux pays entretiennent depuis le XIXe siècle. Pourtant ce dialogue fructueux semble aujourd’hui se fonder, non plus sur des différences réciproques, mais sur des modèles qui tendent à converger. L’état de récession que traverse aujourd’hui la société japonaise confère effectivement aux productions artistiques de l’île du Soleil Levant un caractère d’urgence et une certaine lucidité qui pourraient s’avérer exemplaires.

2Placée sous le sceau de l’événementiel, l’exposition se déploie autour de trois thèmes : le dernier parc d’attractions (ou le rayonnement d’une culture populaire) ; secousse, précarité et amnésie (ou la menace d’une extinction totale) ; la reconquête du corps (ou l’œuvre entendue comme acte). Le catalogue souligne cette division thématique par une mise en page originale utilisant un papier différent par section. Chaque section est argumentée par un texte général et des notices sur chaque artiste, particulièrement bien documentées et abondamment illustrées. On regrettera seulement l’absence d’une bibliographie, peut-être justifiée par la rareté des documents accessibles en langue française.

3Les quatre textes ont été écrits par des japonaises. Si, à une exception près, ces textes s’avèrent plus informatifs qu’analytiques, la pertinence des sujets abordés et les repères fournis ne sont pas dénués d’intérêt. Dans “La réalité de la relation avec l’art aujourd’hui”, Makiko Hara se demande si l’on peut encore parler d’une spécificité de l’art japonais, tandis que Yoko Hayashi émet l’hypothèse (sans suffisamment l’étayer) qu’un bon nombre d’artistes de la génération actuelle a été influencé par l’événement de l’exposition universelle d’Osaka en 1970. Yuko Hasegawa aborde, avec clarté, la question de la performance et de la corporalité si liés à l’art au Japon.

4Le texte d’Izumi Omata donne particulièrement à penser. Considérant le tremblement de terre de Kobe et les attentats au gaz de sarin de la secte Aum dans le métro de Tokyo comme des symptômes particulièrement révélateurs de l’état de crise de l’urbanisme japonais, mais aussi de la société dans son ensemble - comme si la menace d’une destruction complète était la seule solution envisagée pour résoudre les problèmes de fond -, l’auteur se demande si une restructuration de la communauté est réellement possible au Japon. Un semblant de réponse est esquissé à travers l’analyse de certaines œuvres. A Kobe, par exemple, où n’ont été touchés que les quartiers les plus anciens mais aussi les plus pauvres, l’intervention de l’artiste Shimabuku, consistant à reconstruire, à l’aide de matériaux de récupération, un café détruit, peut être lue comme une dénonciation de l’urbanisation, spéculative et industrielle, qui sévit au détriment de la mémoire et de la tradition. Une possible cohésion sociale en dehors des médias, et le retour d’une histoire à partager sont également peut-être à l’œuvre dans Post War d’Ota Saburo, constituée de liasses de timbres reproduisant les portraits d’orphelins japonais élevés en Chine et aujourd’hui à la recherche de traces de leur identité au Japon.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Muriel Caron, « Donai yanen ! = Et maintenant : la création contemporaine au Japon », Critique d’art [En ligne], 13 | Printemps 1999, mis en ligne le 29 mars 2012, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/2515

Haut de page

Auteur

Muriel Caron

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org