Navigation – Plan du site
2016

Michael Corris, Leaving Skull City: Selected Writings on Art

Sylvie Mokhtari
Leaving Skull City: Selected Writings on Art
Michael Corris, Leaving Skull City: Selected Writings on Art

Dijon : Les Presses du réel, 2016, 192p. ill. 21 x 17cm, (New York series), eng

ISBN : 9782840668770. _ 20,00 €

Textes de Blake Stimson, Gloria Sutton

Haut de page

Texte intégral

  • 1  Lire à ce sujet la page consacrée à « Review Schema (1975) », p. 141

1L’artiste, théoricien, critique et éditeur, Michael Corris, commença à travailler avec le collectif anglo-américain Art & Language en 1971. Aux côtés de Sarah Charlesworth, Mel Ramsden, Ian Burn ou encore Joseph Kosuth, il participa de 1975 à 1976 au lancement de la revue d’artistes The Fox. « Le Renard » (sic), qui connut de 1977 à 1979 un changement de formule et se vit attribuer le nouveau titre de Red-Herring,  était une extension new-yorkaise de la revue Art-Language (créée six ans plus tôt en Grande-Bretagne), dont les visées artistiques et théoriques étaient étroitement liées aux champs politique et social. La quinzaine d’essais et d’entretiens sélectionnés et réunis dans Leaving Skull City restitue sur une quarantaine d’années la pensée et les pratiques artistiques conceptuelles autour d’Art & Language ; par exemple dans la manière dont ce dernier interrogea l’idée-même de collectif, de membres ou de communauté, l’art, la modernité, la critique, mais aussi bien sûr le discours comme forme artistique. Les réflexions méta-critiques de Michael Corris sont en filigrane ponctuées par une quinzaine de dessins exécutés en 2014 [de Redrawn I (after André Masson, Ville cranienne, 1940) à Redrawn XV (after Ad Reinhardt, Is Art a Reflection of Reality?, c. 1946)]. Les titres de cette série, tous comme les écrits de Michael Corris, procurent autant d’alternatives à la modernité, au postmodernisme et à l’invention du renouvellement d’une pensée plurielle. Cette pensée serait celle de l’« artiste en dehors du travail » [titre choisi par Michael Corris pour identifier la première partie de ses écrits (« Artist out of Work, Part I. », p. 23-137) et pour faire écho à l’exposition The Artist out of Work: Art and Language, 1972-81 que Corris développe en pages 107-115]. Le recueil dans son ensemble réactive un grand nombre de réflexions sur l’art, l’écriture critique1, les pratiques d’expositions, la globalisation ou encore l’identification de scènes artistiques comme celle des « young British artists ».

Haut de page

Notes

1  Lire à ce sujet la page consacrée à « Review Schema (1975) », p. 141

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Mokhtari, «  Michael Corris, Leaving Skull City: Selected Writings on Art », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/24611

Haut de page

Auteur

Sylvie Mokhtari

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

EN

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org