Navigation – Plan du site
2015

Mon art, mon métier, ma magie…

Mark Rakotoarivelo
Mon art, mon métier, ma magie…
Mon art, mon métier, ma magie…

Strasbourg : L’Atelier contemporain, 2015, 108p. 20 x 16cm

ISBN : 9791092444193. _ 20,00 €

Entretiens de Sam Francis avec Yves Michaud

Haut de page

Texte intégral

1« Avec tout ce que je vous dis, vous allez avoir un énorme matériel et vous serez obligé de tout trier. Ce sera comme le chaos » (p. 75). Cette affirmation du peintre Sam Francis venait conclure une explication du kōan. Et il serait peu de dire qu’elle reflète en réalité l’esprit de l’ouvrage.

2Mon art, mon métier, ma magie… compile une série d’entretiens recueillis par le philosophe Yves Michaud en 1985 et en 1988, d’abord à Paris puis à Santa Monica. Cette modeste publication n’offre pas une entrée érudite dans l’œuvre de l’artiste californien, mais il ne manque pas pour autant de brosser le portrait d’un personnage singulier. Usant d’un ton léger mais non sans consistance, les discussions qui parsèment les pages du livre nous entraînent dans un maelström de notions, de pensées et de récits personnels. Semblable à des égarements réflexifs, des allers-retours s’opèrent constamment entre la vie de l’artiste et son œuvre. Un moment majeur en est son douloureux passage à l’hôpital où sa lutte contre la mort l’a aiguillé vers une dimension curative de la peinture et notamment de la couleur. On en apprend aussi sur ses rencontres parisiennes pendant son long séjour en France, et sur ses contemporains. Ces témoignages s’offrent comme des fragments intimes de l’histoire de l’art du XXe siècle.

3Sam Francis est un artiste difficile à classer et ses préoccupations sont éclectiques et étonnantes. La lecture de ces entretiens nous plonge dans des histoires aux multiples bifurcations. Elles retracent le parcours d’un voyageur, mais elles nous immergent également dans le laboratoire d’une pensée atypique. Parmi les noms peuplant son paysage intellectuel, on retrouve Friedrich Nietzsche et surtout Piotr Ouspenski ou Carl Gustav Jung. Sam Francis manifeste un grand intérêt pour l’alchimie et pour la psyché. Ses activités s’étendent à l’édition et à la recherche médicale et scientifique. La lecture de ces discussions est sans doute à l’image d’une traversée dans les pensées de l’artiste. Ces dernières ne sont pas toujours simples à suivre et à saisir, tant Sam Francis esquive, détourne les réponses ou insiste sur le caractère ineffable de certains sujets.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mark Rakotoarivelo, « Mon art, mon métier, ma magie… », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 novembre 2016, consulté le 30 avril 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/19322

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d'art

Haut de page
  • Revues.org