Navigation – Plan du site
Livres et catalogues
Catalogues monographiques

Tout Le Gentil Garçon

Vincent Romagny
Référence(s) :

Tout Le Gentil Garçon =All of The Nice Guy, Bordeaux : Les Requins Marteaux, 2011

Texte intégral

1Reprenant la forme d’une encyclopédie pour enfant (Tout l’Univers), dans le format et dans la conception éditoriale, cette monographie du Gentil Garçon (né le 1er novembre 1998 sous l’initiative de Julien Amouroux) annonce une ambition : l’exhaustivité. La publication est de fait entièrement à l’image des œuvres qu’elle présente, tout en reprenant et en poussant au paroxysme le paradigme de l’approche scientifique, ses méthodes et ses précautions d’usage. Cette encyclopédie, « Tout le / All The... », n’est pas seulement constituée de notices lapidaires et d’images réduites. Elle fourmille au contraire de larges illustrations (organisées par planches, au nombre de LXXVIII) et d’articles denses, bilingues, tant sur les œuvres de l’artiste que sur des notions abstraites ou objets récurrents. Ce simili-dictionnaire, venant enrichir la collection des flip-book, abécédaires ou catalogues raisonnés déjà publiés par l’artiste, a été réalisé sous la direction éditoriale de Julien Amouroux, Ariane Bosshard et Olivier Huz avec la contribution d’un véritable collège de « rédacteurs » ci-nommés en début d’ouvrage : Kathy Alliou, J. Amouroux, Davide Balula, Isabelle Bertolotti, Anne Couzon Cesca, Jérôme Diacre, Jérôme Dupeyrat, Hélène Kelmachter, Emmanuel Latreille, Jackie-Ruth Meyer, Patrick Nardin, Didiot Potager, Eva Prouteau, Carole Rigaut, Claude-Hubert Tatot, Yves Tenret.

2Pour exemple, l’entrée « OS », insérée entre « OBSESSION » et « PAC-MAN », soumet non seulement une définition du nom commun en français et en anglais « Bones » (classée pour sa part et selon toute logique alphabétique à « B »), mais aussi les formes sous lesquelles les os sont convoqués dans certaines des œuvres du Gentil Garçon (p. 133-134). Au final, la compréhension de la notion « os » trouve sa formulation par la création et l’usage que le Gentil Garçon a pu en faire. Dotées par ailleurs de sous-catégories qui en organisent le cheminement, telles que « Généalogie », « Origine », « Morphologie », « Symbolisme », « Sémantique » ou encore « Etymologie », ces pseudo-définitions permettent une vision et une connaissance des plus précises des leitmotivs, motivations et inspirations de l’artiste.

3Ainsi, l’exégèse de chaque œuvre met-elle son lecteur au plus près du processus créatif qui ne relève pas du secret de l’alchimie mais de la démarche de laboratoire. Des renvois en fin d’article poussent à une lecture transversale. Cette très complète encyclopédie remplit le véritable but de toute entreprise éditoriale de ce type : perdre son lecteur, ou lui donner l’illusion de se perdre ! Cette publication est financée en partie grâce au mécénat des Champagnes Henriot dont il faut ici saluer l’engagement dans l’accompagnement des artistes par une aide annuelle à la publication.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Romagny, « Tout Le Gentil Garçon », Critique d’art [En ligne], 38 | Automne 2011, mis en ligne le 16 février 2012, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/1524

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org