Navigation – Plan du site
Livres et catalogues
Livres par auteur

Thomas Schlesser. L’Art face à la censure ; Censures : les violences du sens

Yannick Miloux
Référence(s) :

Schlesser, Thomas. L’Art face à la censure : cinq siècles d’interdits et de résistances, Paris : Beaux-arts éd., 2011

Censures : les violences du sens, Aix-en-Provence : Publications de l’université de Provence, 2011

Texte intégral

1La somme consacrée au « combat sans fin pour la liberté artistique » que nous propose le jeune historien de l’art, Thomas Schlesser, est une gageure paradoxale, car si la censure s’exerce et fonctionne, elle ne laisse pas de trace. S’attaquer à cinq siècles d’interdits et de résistances en 230 pages est une tâche immense et complexe dont l’auteur veut s’acquitter avec efficacité, d’où le recours à un langage journalistique accrocheur et à une instrumentalisation un peu forcée des images.

2Schlesser précise en introduction : « [...] il est impossible de délimiter exactement ce qu’on doit entendre [...] par censure et encore moins par censure artistique. Nous avons clairement choisi de ne pas restreindre les objets de cette étude à des cas de censure dans son sens technique le plus strict […]. Nous avons cherché au contraire à examiner, depuis la Renaissance jusqu’à nos jours, toutes les formes déguisées d’atteinte aux champs créatif et esthétique : protectionnisme économique, tutelle académique, détournement sémantique, vandalisme, instrumentalisation politique, condamnations juridiques. Sans oublier le poids croissant de la critique influente, de la sphère médiatique, des intérêts privés. Et bien sûr de l’autocensure... Cela fait beaucoup » (pp. 8-9). L’auteur n’a retenu que des créations réprouvées à cause de leurs qualités et non à cause de leurs défauts. Belle déclaration d’intention qui s’étiole un peu à la lecture de l’ouvrage, surtout dans la dernière partie consacrée à l’époque contemporaine où l’histoire n’a pas encore tranché. Entre un chapitre consacré aux deux Guerres mondiales et celui sur la période actuelle où l’on aurait aimé un plus grand développement sur l’affaire Présumés innocents, par exemple, une part importante est consacrée au cinéma où l’on peut lire un article intitulé « La Censure comme objet cinématographique » (p.196).

3Pas ou peu d’images, au contraire, dans l’ouvrage collectif Censures : les violences du sens. Organisé en quatre grandes rubriques (« Sociétés et censures », « La Censure appliquée : mots, notes, images », « Transgressions ? », « Sensure et élargissement du domaine du sens »), le livre propose des investigations très approfondies notamment sur les dysfonctionnements juridiques et les apories du droit. L’article de Blandine Chelini-Pont sur « La Mobilisation contre la diffamation de l’islam (1999-2009) et ses conséquences en Europe » est exemplaire (pp. 41-59). On notera également des essais de grande qualité consacrés aux domaines musicaux et cinématographiques de l’époque soviétique. L’essai que Janig Bégoc consacre à l’Art corporel est également passionnant. Enfin, on retiendra particulièrement le texte de Karim Ghaddab, « La Censure, dernier vestige de la modernité ? » (pp. 195-207), qui, par la fluidité de sa construction et les exemples choisis, envisage l’hypothèse de la censure comme un aimable divertissement dans la machine à laver de notre époque « postmoderne », libérale et consensuelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yannick Miloux, « Thomas Schlesser. L’Art face à la censure ; Censures : les violences du sens », Critique d’art [En ligne], 38 | Automne 2011, mis en ligne le 16 février 2012, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/1501

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org