Navigation – Plan du site
Livres et catalogues
Livres par auteur

Albert Dresdner. La Genèse de la critique d’art dans le contexte historique de la vie culturelle européenne

Marianne Jakobi
Référence(s) :

Dresdner, Albert. La Genèse de la critique d’art dans le contexte historique de la vie culturelle européenne, Paris : Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, 2005, (D’art en question)

Texte intégral

1Peu connu en France, Albert Dresdner, né en 1866, collabore comme critique d’art mais aussi comme critique littéraire et théâtral à de nombreuses revues. Il enseigne à partir de 1910 l’histoire de l’art et l’architecture à la Technische Hochschule de Berlin, avant d’être destitué de sa chaire par les nazis en 1933. Esprit curieux, il rédige un traité sur le clergé italien aux Xe et XIe siècles, participe à un projet de recherche sur l’histoire des juifs au Moyen Age et s’intéresse à la Scandinavie. Parallèlement à ces travaux d’érudit, il se tourne vers l’art contemporain à un moment où le Jugendstil et le Symbolisme dominent la scène artistique.

2Ecrit vers 1910 et publié en 1915, Entstehung der Kunstkritik (Genèse de la critique d’art) connut plusieurs rééditions. L’Ecole nationale supérieure des beaux-arts, avec le soutien du Centre allemand d’histoire de l’art (Paris), en offre ici la première traduction en français. C’est aussi le premier ouvrage d’une série consacrée à des traductions d’histoire de l’art en langue allemande dans la collection D’art en question. Le parti pris éditorial pour la publication du texte d’Albert Dresdner, tel que l’explique Thomas Gaehtgens dans son éclairante préface, est de considérer ce traité comme une « source documentaire historique de valeur scientifique » de sorte que l’appareil critique ni remanié ni complété reste fidèle aux éditions d’origine.

3Dans ce traité, Albert Dresdner défend l’idée qu’une œuvre d’art ne peut se comprendre que par la connaissance de son impact sur les contemporains de l’artiste. La critique d’art définie comme « le genre littéraire autonome qui a pour objet d’examiner, d’évaluer et d’influencer l’art contemporain » est indispensable à l’étude de l’effet produit sur le spectateur. Son approche scientifique de la critique d’art se situe dans une zone limitrophe entre l’art et la science, la littérature et l’art, la théorie de l’art et l’histoire de l’art. Le projet de Dresdner est de dépeindre l’évolution « des rapports de l’art et des artistes avec le public et le monde des lettres » et de montrer comment ces rapports se cristallisent sous la forme de la critique d’art. Le pivot de son argumentation est le rôle assigné au critique —intermédiaire entre le public et les artistes. Cependant ce rôle ne peut être endossé qu’à certaines périodes historiques. C’est la raison pour laquelle, il envisage l’évolution de la critique d’art et son avènement comme genre littéraire de l’Antiquité au XVIIIe siècle. La vision évolutionniste de Dresdner débute par un panorama de la Grèce antique qui précisément se caractérise par l’absence d’une critique d’art, puis il poursuit par l’émancipation de l’art à la Renaissance qui aboutit à des nouveaux rapports entre artistes et public. Les quatre autres chapitres sont consacrés à l’apogée de l’évolution : c’est à Paris au XVIIIe siècle que les conditions de l’épanouissement de ce genre littéraire sont réunies. Ce traité de la vie culturelle européenne est un jalon important dans l’histoire de la critique d’art.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marianne Jakobi, « Albert Dresdner. La Genèse de la critique d’art dans le contexte historique de la vie culturelle européenne », Critique d’art [En ligne], 26 | Automne 2005, mis en ligne le 03 février 2012, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://critiquedart.revues.org/1145

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • Revues.org